Skip Ribbon Commands Skip to main content


     DISCUSSION ET ANALYSE DE LA DIRECTION 


INTRODUCTION 

Cette discussion et analyse de la direction devrait être lue de concert avec les états financiers vérifiés et les notes afférentes à ceux-ci. Les états financiers ont été préparés selon les normes comptables canadiennes pour les organismes sans but lucratif. Tous les montants sont exprimés en dollars canadiens. Les pronoms « nous », « notre » et « nos » renvoient à la Marche des dix sous du Canada. Tous les domaines sont cotés selon les mêmes lignes directrices que celles énoncées à la page 8.

blue square
GESTION ET RENDEMENT FINANCIERS

Le Service des finances (SF) effectue la planification, l’analyse et la gestion financières, ainsi que la préparation de rapports financiers pour la MDSC et ses filiales. Le SF veille à la conformité aux normes de l’Agence du revenu du Canada et aux normes comptables canadiennes pour les organismes sans but lucratif. Il est responsable de la trésorerie, de l’élaboration des budgets, des transactions financières, de la gestion des contrats et des baux, de la vérification et de toutes les politiques et procédures financières. De plus, des équipes régionales fournissent un soutien direct à trois programmes, au développement des Fonds et aux entreprises.

2013-2014 a été une excellente année financière pour la MDSC. Les revenus bruts ont augmenté de 5,1 % par rapport à 2012-2013 et ont permis de cumuler un surplus de fonctionnement net de 1,22 M$, soit 160 % de plus que l’augmentation prévue au budget. Le surplus net était de 16,9 % inférieur à celui de l’exercice précédent, mais cela était dû à des legs testamentaires inattendus reçus en 2012-2013.

L’augmentation des subventions gouvernementales, principalement pour les Services de vie autonome, représentait 67,8 % de la croissance des revenus. Les frais et droits – principalement dans les Services d’emploi – représentaient 22,8 % de la croissance, et le recouvrement des sommes réservées au Programme Passeport représentait 17,2 %. Ces résultats ont été en partie contrebalancés par une baisse des revenus nets du Développement des Fonds et des entreprises. Les Services d’emploi ont généré un surplus de 819 300 $, soit 77 400 $ de moins que le rendement net de l’année précédente. Les Services de vie autonome ont généré un surplus net de 541 000 $ dans les services exclusifs, soit 21,8 % de plus que prévu. Le recouvrement des sommes réservées aux programmes a augmenté de 821 500 $ grâce à la croissance du Programme Passeport, qui a desservi 110 usagers de plus. Le Développement des Fonds a produit 2,98 M$ en revenus nets, soit 97,8 % du montant prévu. Les charges nettes liées aux programmes financés par les donateurs étaient de 186 400 $ de moins que ce qui était prévu au budget. Les entreprises ont généré des revenus nets de 112 600 $, soit 16 600 $ de plus que l’exercice précédent. Les frais administratifs sont demeurés au même niveau que l’an dernier.

En 2013-2014, 89,7 % des dépenses avaient trait à la prestation de services directs, 2,7 % aux campagnes de financement et 7,6 % aux frais administratifs et à l’amortissement. Cependant, 29 M$ (30 %) des dépenses n’ont pas entraîné de frais administratifs, soit parce que cela contrevenait à des politiques ou à des conditions contractuelles du gouvernement ou encore parce qu’elles relevaient de centres de coûts administratifs. Cela comprend toutes les subventions accordées pour l’adaptation d’habitations et de véhicules, les dépenses liées à l’achat et à l’entretien d’appareils et d’accessoires fonctionnels, et les dépenses engagées dans le cadre du Programme Passeport. Abstraction faite de ces catégories, les frais administratifs réels pour le reste des activités liées aux programmes sont de 10,8 %.

L’excédent de fonctionnement de 1,22 M$ accumulé en 2013-2014 représente 1,25 % des revenus totaux pour l’exercice; 98,75 % des revenus ont été consacrés à la prestation de services et aux opérations. Le surplus a été transféré par résolution du conseil d’administration aux Fonds suivants :
  • Le Fonds de réserve principal :
    Ce Fonds sert à financer les grands projets d’immobilisations visant la réparation ou le remplacement de matériel au siège de la MDSC. Le conseil d’administration a affecté 150 000 $ à ce Fonds pour trois grands futurs projets de modernisation et de réparation prévus pour les cinq prochaines années.

  • Le Fonds Paul Martin père pour la recherche biomédicale et en réadaptation :
    Le conseil d’administration a convenu de financer une bourse professorale de début de carrière au Département des sciences du travail et d’ergothérapie de l’Université de Toronto. L’engagement de 1,5 M$ sur cinq ans débutera par une allocation initiale de 1 M$ provenant de ce Fonds. Le conseil d’administration a affecté 100 000 $ à cet engagement futur.

  • Le Fonds d’activités récréatives :
    Le MDSC administre ModMobility, un service de transport accessible pour les groupes de voyageurs aînés ou handicapés dans le Grand Toronto. Le conseil d’administration a affecté 150 000 $ au remplacement d’un des autobus accessibles.

  • Le Fonds de développement et d’évaluation de programme :
    Ce Fonds a été créé en 2012 dans le but de mettre à l’essai et d’évaluer de nouveaux modèles de service, en particulier à l’extérieur de l’Ontario. Cela s’avère nécessaire à mesure que nous étendons nos activités à des provinces où la MDSC n’est pas encore un fournisseur de services établi. Le conseil d’administration a affecté 100 000 $ à ce Fonds.

  • Le Fonds de stabilisation :
    Ce Fonds est utilisé comme fonds de roulement et pour assurer une viabilité financière continue en cas de perte de revenus ou de manque à gagner. L’objectif visé est de faire en sorte que ce fonds atteigne un niveau équivalent à trois à six mois de coûts de fonctionnement non financés. Le conseil d’administration a affecté 876 656 $ à ce Fonds, qui s’élève à 2,12 M$ de moins que l’objectif visé de six mois.
Au 31 mars 2014, l’actif total s’élevait à 22,1 M$, comparativement à 20,6 M$ l’exercice précédent. L’encaisse (y compris l’encaisse affectée de 225 200 $) et les placements à court terme totalisent 10,4 M$, soit 1,1 M$ de plus que l’an dernier. Le fonds de roulement s’élève à 5,74 M$, comparativement à 4,64 M$ l’an dernier à la même période.

Les achats d’immobilisations totalisaient 811 585 $, dont 509 936 $ provenaient des programmes financés et 301 651 $ provenaient du budget d’immobilisations financé par les donateurs. L’amortissement lié à ce budget était de 674 645 $.

Rock for Dimes Halifax 2013


blue square
RENDEMENT DES PROGRAMMES 

La MDSC suit à la fois le nombre de services fournis aux usagers et le nombre d’heures de service correspondant. Nous présentons les deux statistiques puisque la forme et l’intensité de chaque service varient considérablement; aucune des deux statistiques ne trace, à elle seule, un portrait réel du volume de service. Par exemple, certains services sont fournis à des groupes et d’autres à des individus. Certains sont peu fréquents et de courte durée, comme la fourniture de renseignements, et d’autres, tels que les soins personnels, prennent plus de temps et sont fournis plus fréquemment à chaque usager.

PROGRAMME​​​

NOMBRE D’USAGERS NOMBRE TOTAL D’HEURES DE SERVICE
Chiffres réels
de 2013-2014
Chiffres prévus
pour 2013-2014
Chiffres réels
de 2012-2013
Chiffres réels
de 2013-2014
Chiffres prévus
pour 2013-2014
Chiffres réels
de 2012-2013
green square bulletVie autonome
green bulletBeFriending®
green bulletTraumatismes crâniens et Cliniques

3,883

3,600

3,550

2,404,878

​2,000,000

2,004,000
Services d’emploi 7,505 8,000 7,250 257,520 200,000 211,560
Programme Passeport ​​1,690 ​​1,700 1,584 ​​​10,300 14,000 ​​​9,200
Services AccessAbility®
​​​8,475 ​​​8,000 ​​​8,217 ​​​85,085 ​​76,000 ​​​78,800
green bulletLoisirs et intégration sociale
green bulletVoyages
green bulletModMobility
​​​
9,452
​​​
5,200
​​​
7,913
​​​
58,312
​​​
63,800​
​​​
​55,200
Dynamique de la vie et Transition​ ​​​​175 ​​​​-- ​​​​-- ​​​​62,000 ​​​​-- ​​​​--​
Services d’entraide ​​​25,500 ​​​​26,000 ​​​​26,400 ​​​​110,000 ​​​​120,000 ​​​​120,000​
Éducation conductive®
​​​​380 ​​​​250 ​​​​370 ​​​​9,761 ​​​​9,000 ​​​​14,580
TOTAL ​​​57,060​ ​​​52,750 ​​​55,284 ​​​2,996,856 ​​​2,482,800 ​​​2,493,340


En 2013-2014, plus de 57 000 services ont été fournis à des usagers, ce qui représente près de trois millions d’heures de service. Il s’agit d’une augmentation de 3,2 % du volume de service mais d’une hausse de 20 % du nombre d’heures de service. Cette différence dans le pourcentage de croissance est due au fait que les Services de vie autonome – où il y a eu la plus forte expansion des services – sont le programme qui exige le plus grand nombre d’heures et ils comprennent les services de réadaptation fournis en groupe aux personnes qui ont subi un traumatisme crânien et les cours de prévention des chutes. Les Services de transition et de dynamique de la vie sont inclus pour la première fois; bien qu’ils soient offerts à plusieurs endroits, ils ne faisaient pas l’objet d’un suivi auparavant. Avec l’instauration du programme L.I.F.E. dans la région du Grand Toronto, tous les programmes connexes seront suivis et regroupés sous cette catégorie. Les dépenses de programme ont augmenté de 5,6 M$ (6,3 %) et la plus forte croissance a été observée dans les Services de vie autonome, les Services d’emploi, les Services Accessibility® et ModMobility.​​     


blue square
PLANIFICATION ET ÉVALUATION 

Au mois de mars de chaque année, des plans de programme annuels sont élaborés et présentés à la direction en vue d’une mise en oeuvre au début de notre prochain exercice, soit le 1er avril. Ces plans correspondent aux objectifs contenus dans notre plan stratégique quinquennal, et les buts et objectifs de chaque plan portent sur trois domaines : les activités en cours, les initiatives nouvelles ou d’expansion, et les améliorations de la qualité. Chaque objectif est assorti d’indicateurs du rendement mesurables et chaque plan doit mentionner les risques connexes et contenir des stratégies d’atténuation. L’actuel plan stratégique quinquennal a été approuvé par le conseil d’administration en mars 2013 et a été produit et distribué en 2013-2014. Pour la première fois, on a créé une version plus courte à l’intention des donateurs, des bailleurs de fonds et des membres de la communauté; cette version est aussi disponible en ligne. 

Les plans sont évalués deux fois par an : au moment de l’établissement des prévisions en novembre et en fin d’exercice; la vérification est effectuée en juillet. Le Service de recherche sur les programmes coordonne des enquêtes confidentielles sur la satisfaction des employés et des participants aux programmes, et fournit à la direction une rétroaction essentielle pour améliorer la prestation des services. Le Service de recherche sur les programmes travaille aussi avec le Service des ressources humaines à l’élaboration de sondages sur la qualité de la vie professionnelle à l’intention de nos employés. Nous avons recours à des chercheurs et enquêteurs externes afin de préserver la confidentialité. Ce service travaille aussi avec chaque programme pour concevoir des programmes fondés sur des modèles logiques et des diagrammes et évaluer les processus et les projets pilotes; au besoin, il collabore avec des organismes de recherche externes à des projets conjoints de recherche et d’évaluation de programmes. 

On établit, pour tous les programmes, des indicateurs de rendement clés qui comprennent des mesures liées à l’efficience et à l’efficacité, aux volumes de service et à la satisfaction des participants. À l’exception des écarts mentionnés dans la section sur le rendement des programmes, les objectifs de service ont été atteints et la satisfaction des participants à l’égard des programmes est demeurée stable en 2013-2014. Aucun changement significatif n’a été observé dans la satisfaction des usagers comparativement aux enquêtes des années précédentes.


blue square
COMPRENDRE ET GÉRER LE RISQUE

En 2002, la MDSO a élaboré un protocole de gestion du risque organisationnel, suite à quoi la direction a instauré un programme de formation et de surveillance du risque à l’échelle de l’organisation, et le conseil d’administration a créé un Comité de gestion du risque et de la vérification qui supervise la vérification financière externe, approuve les projets de vérification internes, vérifie le rendement de la direction concernant diverses exigences réglementaires liées à la conformité et transmet les résultats au conseil d’administration. En 2013-2014, le consultant en vérification interne a appuyé le processus de vérification ISO et le lancement de l’appel d’offres pour le contrat du vérificateur ISO. Il a aussi effectué des vérifications du Programme d’entraide et de la Technologie de l’information, entrepris un examen de la conformité de la MDSC aux lois sur la protection des renseignements personnels et appuyé un examen judiciaire des dépenses de la Société d’habitation à but non lucratif de la Marche des dix sous du Canada. Chaque année, le consultant en vérification interne examine les dépenses de la présidente et PDG afin de s’assurer qu’elles sont conformes aux politiques de la MDSC et de faire rapport aux bailleurs de fonds externes.

La Marche des dix sous de l’Ontario reconnaît que ses activités sont sujettes à un certain nombre de risques clés :
  • La majorité des revenus de l’organisme proviennent du gouvernement et de sociétés de la Couronne sous forme de subventions ou de frais pour l’achat de services précis. L’organisation est donc vulnérable aux changements dans les lois, les priorités de financement du gouvernement ou les politiques qui touchent ses modes de prestation de services, ainsi que la possibilité de modification ou d’annulation de contrats ou de lancement de nouveaux appels d’offres.

  • La plupart des revenus reçus sont affectés à des fins précises et aucun surplus ne peut être retenu ou utilisé à d’autres fins.

  • La MDSO est vulnérable à la conjoncture politique, économique ou sociale qui influence les fonds recueillis par l’entremise de services achetés ou le soutien des donateurs.

  • Un certain nombre de services clés dépendent des fonds discrétionnaires recueillis par l’entremise du développement des Fonds, des activités commerciales et des services exclusifs. Ces programmes sont à risque quand les objectifs budgétaires ne sont pas atteints.

  • Les objectifs stratégiques comme la promotion de l’image de marque et l’expansion des services partout au Canada exigent un investissement de fonds et le renforcement des collectivités, et offrent peu de garantie d’un rendement immédiat.
De concert avec la haute direction, le Service des relations gouvernementales suit les politiques du gouvernement, cerne les occasions et les risques et cultive des relations proactives avec les hauts paliers du gouvernement afin de promouvoir les questions qui touchent les personnes handicapées et de réduire les risques pour l’organisation.


blue square
RESSOURCES HUMAINES 

Le Service des ressources humaines gère notre plus précieuse ressource : nos dévoués, infatigables et compétents employés. Le large éventail d’aptitudes et de talents qu’ils recèlent a permis de créer une culture unique qui a favorisé notre succès. Le Service des ressources humaines s’occupe du recrutement, du perfectionnement et de la formation des employés, de la main-d’oeuvre et des relations de travail, ainsi que de la gestion du rendement, de la paie et des avantages sociaux. 

De temps à autre, la MDSC commande un sondage sur la qualité de la vie professionnelle. Cette enquête a été effectuée par Metrics@Work, une firme spécialisée dans ce domaine et qui fournit des comparateurs externes, des échelles et des données normalisées, et la confidentialité pour nos employés afin de dresser un portrait véridique de la vie professionnelle à la MDSC. Cette enquête évalue l’engagement des employés et les facteurs d’engagement liés au poste, à l’environnement de travail local et à l’organisation dans son ensemble. 

Aucun sondage n’a eu lieu en 2013-2014, mais tous les services ont continué à appliquer les résultats du sondage de 2011-2012 et ont élaboré des plans d’action connexes. En 2012, les Services d’emploi ont instauré une nouvelle structure de gestion fonctionnelle pour remplacer l’ancien modèle géographique. Étant donné l’expansion du personnel partout au Canada, des mesures étaient nécessaires pour mieux aligner le personnel sur l’organisation et améliorer la communication entre les services. En 2014, les Services d’emploi sont devenus le tout premier programme à créer un site intranet pour aborder ces questions et améliorer la communication au sein de l’équipe. Il est probable que d’autres services imiteront leur exemple. Le prochain sondage aura lieu en 2015.


blue square
GESTION DU RENDEMENT ET RÉMUNÉRATION

Tous les employés sont soumis à une évaluation annuelle de leur rendement fondée sur un ensemble détaillé d’objectifs de rendement et de compétences de base pour leur poste particulier. Les gestionnaires font également l’objet d’une évaluation fondée sur les objectifs de rendement et les indicateurs de rendement clés contenus dans leurs plans de programme annuels. La rémunération est fondée sur le mérite et sur une structure de rémunération détaillée comportant des éléments de comparaison réguliers avec des organismes semblables et avec le marché. La MDSC a pour politique d’offrir des salaires équitables, tout en demeurant dans une fourchette moyenne des salaires du marché pour la plupart des membres du personnel, et dans une fourchette de 75 % pour les membres de la haute direction. Tous les employés sont également admissibles à une prime pour rendement exceptionnel. 

Pour la haute direction, les primes sont fondées, d’une part, sur l’atteinte d’objectifs personnels et, d’autre part, sur l’atteinte d’objectifs organisationnels soumis à l’approbation initiale du Comité de la rémunération des cadres, qui relève directement du conseil d’administration. Les résultats sont évalués en fin d’exercice par le Comité, qui fait ensuite rapport au conseil d’administration.


blue square
MARKETING ET COMMUNICATIONS

Bien qu’il s’agisse d’une petite équipe, le Service du marketing et des communications a appuyé toutes les activités de collecte de fonds et les programmes par les relations publiques, les médias, la conception graphique et l’impression de tout le matériel, depuis le papier à en-tête jusqu’au rapport annuel, les bulletins électroniques, les plateformes des médias sociaux, etc. Un plan triennal a été élaboré pour servir de complément au Plan stratégique.


blue square
TECHNOLOGIE DE L’INFORMATION

Les systèmes de gestion sont conçus, mis en réseau et appuyés centralement grâce, notamment, à un bureau de dépannage ouvert 24 heures sur 24. Plusieurs niveaux de redondance, des systèmes auxiliaires, un centre de secours immédiat situé dans une autre communauté et le stockage des données à l’extérieur protègent nos systèmes contre les pannes, les dommages et les catastrophes naturelles. Les vérifications de la protection des renseignements personnels et les vérifications externes de la sécurité effectuées par le Service de la technologie de l’information en 2013-2014 ont toutes révélé que les systèmes de l’organisation répondent aux normes de sécurité et sont conformes aux lois fédérales sur la protection des renseignements personnels.


blue square
CONTRÔLES INTERNES

Nous avons mis en place un certain nombre de contrôles internes qui sont examinés et approuvés chaque année par la direction dans le cadre de la vérification externe annuelle. Tous les ans, les employés et les bénévoles signent un code de déontologie et fournissent des preuves de leurs désignations professionnelles, de leurs assurances et d’autres exigences requises pour exécuter leurs tâches. Nous administrons un vaste programme de formation à l’interne afin de veiller à ce que le personnel obtienne et maintienne les titres de compétence requis, qu’il acquière les compétences professionnelles exigées, qu’il suive la formation nécessaire en temps opportun et qu’il soit en mesure de réaliser les objectifs de l’organisation. 

Des manuels détaillés de politiques et de procédures ont été élaborés et sont régulièrement mis à jour pour tous les programmes et services organisationnels tels que les Finances, les Ressources humaines et la Technologie de l’information. 

Les rapports financiers, y compris l’établissement des budgets, les états mensuels, l’analyse financière et les procédures transactionnelles sont suivis à la fois par la direction et le Comité des finances. Les sous-comités des investissements et des pensions sélectionnent et suivent le rendement des gestionnaires de fonds externes à la lumière d’objectifs établis.

Les fonctions de gouvernance et de direction sont clairement délimitées. Le consultant en vérification interne relève du conseil d’administration à titre séparé et confidentiel, par l’entremise du Comité du risque et de la vérification. 

La préparation aux situations d’urgence fait maintenant partie de la planification de la direction et comprend la planification de la continuité des opérations, qui fait l’objet d’un examen et d’une mise à jour périodiques.


blue square
GOUVERNANCE

Au 8 mai 2013, le gouvernement fédéral a accordé une continuation qui a mené au fusionnement des activités de la Marche des dix sous de l’Ontario et de la Marche des dix sous du Canada en un organisme de bienfaisance unique constitué en vertu d’une charte fédérale, avec le numéro d’organisme de bienfaisance de la Marche des dix sous de l’Ontario et le nom de la Marche des dix sous du Canada. L’ancien organisme de bienfaisance « La Marche des dix sous du Canada » existe maintenant sous le nom de Fondation de la Marche des dix sous du Canada, mais aucun plan d’activités n’a encore été élaboré pour cette Fondation. La Société d’habitation à but non lucratif de la Marche des dix sous de l’Ontario est maintenant constituée en vertu d’une charte fédérale sous le nom de Société d’habitation à but non lucratif de la Marche des dix sous du Canada et cherchera également à étendre ses activités à l’extérieur de l’Ontario en vue de fournir des logements supervisés accessibles et abordables aux personnes handicapées.

La Marche des dix sous du Canada est gouvernée par un conseil d’administration de 25 membres possédant entre eux les compétences nécessaires à la prise de décisions et à la reddition de comptes, y compris les finances, les questions juridiques, le risque, la vérification, les ressources humaines, la gestion opérationnelle, ainsi que les services sociaux et de santé, la recherche et l’habilitation des usagers. Le conseil d’administration se compose aussi d’hommes et de femmes de tous les âges adultes – dont des personnes handicapées – reflétant une diversité ethnique et la vaste portée géographique des activités de la MDSC.

Le conseil d’administration se réunit au moins six fois par année et compte cinq comités fonctionnels : le Comité de gestion du risque et de la vérification, le Comité des finances, le Comité des mises en candidature et de la gouvernance, le Comité de la rémunération des cadres et le Comité d’évaluation du rendement de la PDG. Le conseil d’administration participe à l’élaboration d’un plan stratégique quinquennal préparé par la direction et de plans annuels fournissant un schéma opérationnel pour la réalisation du plan stratégique, et les approuve. Le plan annuel est assorti d’un budget et on élabore, à mi-exercice, une prévision qui, une fois approuvée, sert de budget et de plan révisés. Les relevés mensuels sont suivis par le Comité des finances et le Comité exécutif.

Le Comité des mises en candidature et de la gouvernance est responsable de l’évaluation et de la formation des membres du conseil d’administration et de l’orientation de ce dernier; il est aussi chargé de recruter de nouveaux membres. Le Comité examine chaque année les compétences requises au sein du conseil d’administration au moment de recruter de nouveaux membres et ajuste ses stratégies de recrutement en conséquence. L’évaluation des membres du conseil d’administration tient compte de leur participation, de leur assiduité et de la qualité de leur contribution. Les mandats sont habituellement d’au moins trois ans et un tiers des membres du conseil d’administration sont élus chaque année.

La direction travaille de près avec le conseil d’administration, ses comités et les conseils d’administration de ses filiales et leur fournit les renseignements nécessaires pour la prise de décisions, la planification et l’élaboration de programmes et de politiques. 

Les membres du conseil d’administration jouent un important rôle pour ce qui est de représenter la position ou les intérêts de l’organisation auprès des instances gouvernementales ou des bailleurs de fonds. La MDSC a commencé à organiser des comités bénévoles communautaires ou régionaux à l’extérieur de la province en vue de renforcer les capacités de représentation de la MDSC dans d’autres provinces et territoires. Ces comités viennent s’ajouter à ceux de l’Ontario.

La Marche des dix sous publie ses états financiers vérifiés annuels et se conforme à toutes les exigences réglementaires, y compris l’envoi annuel d’un formulaire T3010 à l’Agence du revenu du Canada (ARC). Les renseignements pertinents se trouvent sur le site de l’ARC. La MDSC fait aussi preuve de transparence en publiant un rapport annuel affiché en ligne, en préparant divers rapports à l’intention du gouvernement et d’autres bailleurs de fonds et des rapports de dépenses vérifiés pour le gouvernement, en ayant un solide programme de gestion du risque et en retenant, à titre contractuel, les services d’un vérificateur indépendant qui relève du Comité de gestion du risque et de la vérification qui, à son tour, relève du conseil d’administration. En 2012, la Marche des dix sous s’est vu décerner le Prix d’excellence pour la transparence des rapports financiers dans le secteur bénévole.

La transparence comprend une tribune ouverte pour les questions, les plaintes et les contestations en vue d’apporter des améliorations, d’améliorer la qualité du service et de rehausser la communication. Chaque année, la MDSC recueille des commentaires et suggestions de ses usagers par l’entremise d’enquêtes et de sondages; tous les trois ans, nous effectuons une Enquête sur la qualité de vie des employés; nous avons récemment affiché une politique de règlement des plaintes; nous avons commencé à mettre à jour toutes les politiques sur la protection des renseignements personnels touchant les usagers et nous les plaçons également sur le site Web.

Nous suivons les plaintes des donateurs et organisons de temps à autre des groupes d’étude ou des enquêtes dans les communautés afin de recueillir une rétroaction sur nos services ou sur les besoins des personnes handicapées. En 2014-2015, la MDSC cherchera à se faire accréditer par le programme de normes d’Imagine Canada.

La Société d’habitation à but non lucratif de la Marche des dix sous de l’Ontario et la Rehabilitation Foundation for Disabled Persons U.S. continueront d’évoluer sous les mêmes numéros d’organismes de bienfaisance, avec des conseils d’administration indépendants. Les membres des conseils d’administration de ces sociétés sont les membres du conseil d’administration de la MDSC.


blue square
PERSPECTIVE

Au cours des deux dernières années, nous sommes devenus un organisme de bienfaisance national avec pour but de rehausser notre marque et de simplifier la gouvernance. Ces années ont été marquées par un rendement financier remarquable qui a dépassé nos attentes et nous a permis de constituer des réserves et d’investir dans la croissance et l’infrastructure. Nous regardons vers l’avenir avec un optimisme prudent et envisageons d’étendre nos services à de nouvelles communautés dans toutes les provinces, de bâtir de nouvelles alliances et de nouveaux partenariats et d’augmenter les ressources en vue d’offrir les services de la MDSC aux Canadiens handicapés quel que soit leur lieu de résidence, et de créer une société où tous les Canadiens ont un accès égal à tous les services, installations et renseignements et où ils se sentent pleinement inclus et autonomes.


​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​
​​​​​​​​



© 2013 March of Dimes Canada. All rights reserved.